Session du Grand Conseil juin 2019

En adoptant le projet de loi sur l’adhésion au concordat sur la modification territoriale, le Grand Conseil a approuvé la dernière étape parlementaire en vue de la reprise de la commune de Clavaleyres par le canton de Fribourg. Deux décrets de fusion ont été acceptés. Le premier concerne la fusion de La Folliaz et Villaz-Saint-Pierre, le second les communes de Corserey, Noréaz et Prez-vers-Noréaz, pour former les nouvelles communes de Villaz, respectivement Prez.

Le Grand Conseil a pris connaissance du rapport agricole quadriennal qui répond aussi à un postulat qui demandait d’étudier l’apport de l’agriculture fribourgeoise pour l’économie, le tourisme et l’environnement. Le Conseil d’Etat a fait part de son vœu de voir une agriculture productive, durable et qui respecte l’environnement. Les emplois liés de manière directe ou indirecte à l’agriculture représentent le 20 % des postes de travail fribourgeois.

Une motion qui demandait de faire du Ranz des vaches l’Hymne officiel du canton de Fribourg a été retirée. A l’instar du Conseil d’Etat, le groupe PDC ne soutenait pas cette proposition. Il a été relevé que ce chant avait déjà une portée qui allait au-delà des frontières cantonales. Il faut préciser que les paroles du Ranz des vaches ne peuvent que difficilement être utilisées pour un hymne cantonal. Vous trouvez ci-dessous la traduction du Ranz des vaches.

Le Grand Conseil a pris connaissance des différentes variantes permettant d’assainir la décharge de la Pila et d’empêcher le PCB de polluer la Sarine. La variante qui se dessine consiste à enlever une part importante tout en laissant une partie peu polluée sur place. Le transport et le traitement de terre à l’étranger aura aussi un impact sur l’environnement.

Une motion qui demandait de supprimer les appréciations en 3H et 4H de l’école primaire a été acceptée, ceci pour la partie alémanique. Certains députés insistaient sur le besoin de donner une information concrète aux parents et à l’élève, alors qu’une majorité d’entre eux pensait que les élèves sont trop jeunes pour se faire évaluer et privilégiait l’entretien avec les parents.

La loi sur l’énergie a été modifiée afin de favoriser les économies d’énergie et donc de contrer le réchauffement climatique. Voici les principales modifications tirées du texte loi :

Les bâtiments à construire et les extensions doivent être érigés et équipés de sorte que les énergies non renouvelables ne couvrent pas plus de 70% des besoins de chaleur admissibles pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Lors du renouvellement d’une installation de chauffage, les énergies non renouvelables ne doivent pas couvrir plus de 80 % des besoins de chaleur admissibles pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Les bâtiments à construire sont équipés de sorte que les besoins d’électricité soient couverts en partie par une source renouvelable.

Le montage d’un nouveau chauffage électrique fixe à résistance pour le chauffage ou l’appoint au chauffage des bâtiments est interdit.

Le renouvellement complet ou partiel d’une installation de chauffage électrique fixe à résistance équipant un bâtiment est autorisé uniquement si les besoins en chaleur de la partie concernée par le renouvellement sont couverts au moins pour moitié par des énergies renouvelables, ou si les besoins en électricité pour le chauffage de la partie concernée par le renouvellement sont couverts au moins pour moitié par de l’électricité produite sur le site même, au moyen d’une ressource renouvelable, ou si le bâtiment se situe au moins en classe C du Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) pour ce qui concerne son enveloppe thermique.

Le montage d’un nouveau chauffe-eau électrique direct pour la production d’eau chaude sanitaire et le renouvellement d’un tel appareil ne sont autorisés que si pendant la période de chauffe, l’eau sanitaire est chauffée ou préchauffée avec le générateur de chaleur destiné au chauffage, ou si l’eau chaude sanitaire est chauffée au moins pour 50% avec des énergies renouvelables ou des rejets thermiques, ou si, s’agissant d’un habitat collectif, le renouvellement est partiel et les conditions posées à la lettre a ou à la lettre b seront respectées au plus tard lors du renouvellement de la distribution intérieure d’eau potable.

Des dérogations peuvent être octroyées pour des installations provisoires, des installations de secours et des cas particuliers.

Une visite des forêts a été organisée dans les forêts veveysannes pour la sortie du Grand Conseil. Les députés ont pris connaissance du fonctionnement de la gestion de nos forêts suite à l’ouragan Lothar.

Christian Ducotterd, Chef de fraction Sarine


 

Traduction Ranz des Vaches

Source : Albert Bovigny, tiré du site www.lyoba.ch

 

TITRE DU CHANT EN PATOIS:

Lè j’armayi di Kolonbètè

TITRE DU CHANT EN FRANCAIS:

Le Ranz des Vaches

in patê gruvêrin en français
1 Lè j’armayi di Kolonbètè

Dè bon matin chè chon lèvâ.

Les armaillis des Colombettes

De bon matin se sont levés.

2 Kan chon vinyê i Bachè j’Ivouè

Tsankro lo mè! n’an pu pachâ.

Quand ils sont arrivés aux Basses-Eaux

Le chancre me ronge! Ils n’ont pu passer.

3 Tyè fan no ché mon pouro Piéro?

No no chin pâ mô l’inrinbyâ.

Pauvre Pierre, que faisons-nous ici?

Nous ne sommes pas mal embourbés

4 Tè fô alâ fiêr a la pouârta,

A la pouârta dè l’inkourâ.

Il te faut aller frapper à la porte,

A la porte du curé.

5 Tyè voli vo ke li dyécho?

A nouthron brâvo l’inkourâ.

Que voulez-vous que je lui dise

A notre brave curé.

6 I fô ke dyéchè ouna mècha

Po ke no l’y pouéchan pachâ.

Il faut qu’il dise une messe

Pour que nous puissions passer

7 L’y è j’elâ fiêr a la pouârta

È l’a de dinche a l’inkourâ:

Il est allé frapperà la porte

Et il a dit ceci au curé:

8 I fô ke vo dyécho ouna mècha

Po ke no l’y puéchan pachâ.

Il faut que vous disiez une messe

Pour que nous puissions passer

9 L’inkourâ li fâ la rèponcha:

Pouro frârè che te vou pachâ,

Le curé lui fit sa réponse:

Pauvre frère, si tu veux passer

10 Tè fô mè bayi ouna motèta

Ma ne tè fô pâ l’èhyorâ.

Il te faut me donner un petit fromage

Mais sans écrémer le lait.

11 Invouyi no vouthra chèrvinta

No li farin on bon pri grâ.

Envoyez-nous votre servante

Nous lui ferons un bon fromage gras.

12 Ma chèrvinta l’è tru galéja

Vo porâ bin la vo vouêrdâ.

Ma servante est trop jolie

Vous pourriez bien la garder

13 N’ôchi pâ pouêre, nouthron prithre,

No n’in chin pâ tan afamâ.

N’ayez pas peur, notre curé

Nous n’en sommes pas si affamés

14 Dè tru molâ* vouthra chèrvinta

Fudrè èpè no konfèchâ.

De trop « moler » votre servante

Il faudra bien nous confesser

15 Dè prindre le bin dè l’èlyije

No ne cherin pâ pèrdenâ.

De prendre le bien de l’Eglise

Nous ne serions pas pardonnés

16 Rètouârna t’in mou pouro Piéro

Deri por vo on’Avé Maria.

Retourne-t’en, mon pauvre Pierre

Je dirai pour vous un Ave Maria.

17 Prou bin, prou pri i vo chouèto

Ma vinyi mè chovin trovâ.

Beaucoup de biens et de fromages vous souhaite

Mais venez souvent me trouver.

18 Piéro rèvin i Bâchè j’Ivouè

È to le trin l’a pu pachâ.

Pierre revient aux Basses-Eaux

Et tout le train a pu passer

19 L’y an mè le kiô a la tsoudêre

Ke n’avan pâ la mityi aryâ.

Ils ont mis le kio à la chaudière

Avant d’avoir à moitié trait

R

 

E

 

F

R

A

I

N

Redzingon

1-3-5-7-9-11-13-15-17-19:Lyôba, lyôba, por aryâ (bis). Vinyidè totè, byantsè, nêre, Rodzè, mothêlè, dzouvenè ôtrè,
Dèjo chti tsâno, yô vo j’âryo, Dèjo chti trinbyo, yô i trintso,Lyôba, lyôba, por aryâ (bis).

Refrain

1-3-5-7-9-11-13-15-17-19: Lyôba (appel des vaches) pour traire (bis).
Venez toutes, les blanches, les noires,
les rouges, les étoilés sur la tête les jeunes, les autres,
Sous ce chêne où je vous traie,
sous ce tremble où je fabrique le fromage, Lyôba, lyôba, pour la traite (bis).

 

Retour à la page précédente